Guide d’installation

Ce guide vous est proposé pour le cas d’une installation standard de BuddyPress 2.6+

Pré-requis minimum obligatoires

  • WordPress 4.1.0

  • PHP 5.5

  • MySQL 5.5

  • PHP_memory_limit: 64Mo (128Mo si multisite)

INTRODUCTION

Avant d’installer BuddyPress 2.6+, vous devez absolument vous assurer que votre installation de WordPress est parfaitement opérationnelle. Il est également recommandé d’utiliser un serveur disposant des ressources suffisantes pour l’exécution de PHP, notamment si vous travaillez avec WordPress configuré en multisite.

Bien qu’elles ne soient pas indispensables pour une utilisation courante, de bonnes connaissances en anglais, PHP, CSS et HTML s’avèreront indispensables si vous comptez exploiter au maximum ce fabuleux outil.

INSTALLATION

BuddyPress 2.6+ confie sa mise en place à l’installeur automatique de plugin disponible dans WordPress. Si vous préférez l’installer manuellement par FTP, veuillez vous assurer que le chemin de téléchargement correspond bien à /wp-content/plugins/buddypress/.

Activez BuddyPress depuis le panneau « Extensions » en cliquant sur le lien « Activer ». Ne manquez pas de lire la page A propos de BuddyPress avant de passer à la suite.

INDISPENSABLE

Vous devez paramétrer les permaliens pour assurer le bon fonctionnement des pages BuddyPress dans votre installation WordPress. Vous accédez à ce réglage depuis le panneau d’administration, rubrique « Réglages -> Permaliens ». Sélectionnez n’importe quelle option, SAUF celle « par défaut ». Veillez à ce que la ligne RewriteEngine On figure bien dans le fichier htaccess crée lors de l’installation de votre WordPress.

Il ne vous reste plus qu’à paramétrer BuddyPress 2.6+ depuis le menu d’administration du Tableau de Bord > Réglages > BuddyPress.
Cette page présente plusieurs onglets.

  • Composants: vous permet de sélectionner les composants BuddyPress que vous voulez utiliser.
  • Pages: vous devez activer une page différente pour chacun des composants sélectionnés.
  • Réglages: quelques options supplémentaires que vous pouvez utiliser en fonction des composants sélectionnés.

N’oubliez pas de sauvegarder vos choix à l’aide du bouton Enregistrer situé au bas de chaque onglet.

Nota: BuddyPress 2.6+ est installé avec 2 composants activés par défaut: membres et profils. Le composant Membre est le cœur de BuddyPress (au propre comme au figuré) et ne peut pas être désactivé.

A propos des pages de BuddyPress
Les pages crées par BuddyPress (ou par vous-même le cas échéant) pour chacun des composants activés sont destinées à un usage interne entre WP et BP. Elles répondent à une logique propre à WordPress pour afficher du contenu dynamique et ne sont pas destinées à recevoir du texte ou des images. Physiquement elles sont vides, mais elles doivent exister et être enregistrées.
Si vous avez autorisé l’enregistrement de nouveaux membres, assurez-vous qu’il existe bien une page Enregistrement et une page Activation dans la liste des pages. Si elles ne sont pas présentes, vous devrez les créer manuellement, puis les sélectionner à partir de l’onglet Pages de BuddyPress.

Choix d’un thème
Vous pouvez intégrer BuddyPress à n’importe quel thème WordPress, dès lors que celui-ci respecte les standards WordPress.

Conseils à propos du thème
Avant d’installer un thème (gratuit, acheté, crée de toute pièce par vous,…), il est important que vous vous assuriez du bon fonctionnement de WordPress et BuddyPress. Pour cet essai, nous vous recommandons d’activer un des thèmes par défaut livré avec WordPress. Par exemple Twenty Thirteen qui fonctionne très bien dans cet environnement. Une fois que vous aurez testé les fonctionnalités de base offertes aussi bien par WordPress que BuddyPress (inscription d’un membre, mise en contact, envoi de mails, affichage des activités, etc), vous pourrez encore tester l’affichage des contenus spécifiques à BuddyPress. Pour cela, nous vous recommandons l’installation du plugin BuddyPress Default Data qui va créer à votre place du faux contenu dans tous les secteurs gérés par BP, et qui ajoutera également une cinquantaine de faux membres. Cette simulation vous donnera une vue réaliste d’une communauté en activité sur votre site. A la fin des tests, vous pourrez bien entendu désinstaller ce plugin.

Maintenant que votre installation de base fonctionne proprement, vous pouvez choisir votre thème définitif. Si par malchance vous constatez des comportements étranges, vous saurez que cela vient du thème que vous utilisez et PAS de BuddyPress ou de WordPress puisque ces derniers fonctionnaient AVANT l’installation du thème !

A l’issue de l’installation (réussie) du thème définitif, il ne vous reste plus qu’à ajouter d’éventuels plugins pour profiter pleinement de votre site. Pensez à toujours vérifier votre installation avant et après chaque ajout de plugin, en gardant à l’esprit l’ordre de vos tests réussis.
install WP: test ok
install WP + BP: test ok
install WP + BP + thème: test ok
install WP + BP + thème + plugin: test échec ! Diagnostic: le plugin fait des siennes.

Si vous installez tout en une seule passe et que vous rencontrez un problème, vous passerez beaucoup de temps à identifier le coupable !

Informez-vous et lisez toujours les demandes d’aide et les avis des utilisateurs qui figurent sur le support du thème et/ou sur de nombreux forums (y compris celui de bp-fr.net) AVANT de vous décider. Si vous débutez avec WordPress et BuddyPress et que votre projet ne compte qu’un seul site, évitez les frameworks, souvent très complexes à paramétrer et avant tout destinés aux professionnels produisant de nombreux sites différents.

Personnaliser un thème avec un thème-enfant
Que vous utilisez un thème par défaut de WordPress ou tout autre thème tiers, et que vous voulez modifier une présentation ou une fonction particulière, l’usage du thème-enfant est des plus approprié. Non seulement le thème-enfant est prioritaire dans la hiérarchie de traitement des templates, mais en plus il reste intact lors des mises à jour du thème original. Votre travail sera ainsi toujours préservé et votre site continuera à bénéficier de vos ajouts personnalisés sans aucune interruption.
La procédure est extrêmement simple. Les explications sont sur le Codex de WordPress (FR).

BuddyPress en version française
Pré-requis indispensable: WordPress doit être en français.

Lors d’une première installation de BuddyPress, les fichiers de traductions sont automatiquement ajoutés. Il en sera de même après chaque mise à jour de version majeure. Pour les versions intermédiaires, il n’y a généralement pas de modifications des chaînes à traduire. La traduction est automatiquement ajoutée au répertoire wp-content/languages/plugins/. Vous y trouverez le fichier buddypress-fr_FR.po qui contient toutes les chaines traduites et le fichier compilé buddypress-fr_FR.mo.

Télécharger la traduction
Ces 2 fichiers ou leur version de développement sont téléchargeables en permanence à l’adresse suivante: translate.wordPress.org

Ce qu’il faut savoir à propos des traductions
Traduction et internationalisation dans BuddyPress (en)

Astuce
Vous avez supprimé par mégarde les fichiers de traductions ou vous voulez simplement être certain que vous avez bien la dernière traduction disponible ? Désactivez BuddyPress puis réactivez-le et les bons fichiers seront téléchargés automatiquement. WordPress vous signalera d’ailleurs la présence de nouvelles traductions peu après la réactivation de BuddyPress. Il vous suffira de cliquer sur le bouton [Mettre à jour].

Pour le paramétrages des options BuddyPress, veuillez vous référer au guide de l’administrateur(en) disponible sur le Codex de BuddyPress.

AUTRES GUIDES

Guide d’installation BuddyPress 2.0
Guide d’installation BuddyPress 1.8/1.9
Guide d’installation BuddyPress 1.7.x
Guide d’installation BuddyPress 1.6.x
Guide d’installation BuddyPress 1.2.9 à 1.5.x

Aller à la barre d’outils